Archive de la catégorie ‘Retraites’

Les retraites et… le reste

Jeudi 27 janvier 2011

http://www.dailymotion.com/swf/video/xf6j9r?additionalInfos=0

Le Front de Gauche du canton à collecté 100 € pour les grévistes

Samedi 30 octobre 2010

Le Front de Gauche du canton de La Suze a répondu à l’appel national, une collecte a été organisée samedi dernier devant une grande surface suzeraine. 100 € ont ainsi pu être collectés pour soutenir la caisse de grève. La somme a été remis vendredi aux responsables sarthois de l’intersyndicale.

François Fillon va bientôt revenir sur ses terres sarthoises

Samedi 30 octobre 2010

Le premier ministre François Fillon va sans doute bientôt revenir sur ses terres, non loin de Solesmes. Afin de l’accueillir dignement, voici une chanson issue de la lutte (qui continue) sur le maintien de la retraite à 60 ans, à taux plein, et sans augmentation de la durée de cotisation. Il nous faut l’apprendre afin de l’accueillir comme il se doit.

http://www.dailymotion.com/swf/video/xff2zb_francois-fillon-et-nicolas-sarkozy-la-salsa-de-fillon_music?additionalInfos=0

Retraite à 60 ans à taux plein : Encore plus nombreux le 2 octobre au Mans

Jeudi 30 septembre 2010

Les organisations syndicales organisent une grande manifestation le samedi 2 octobre au Mans. Le rendez-vous est fixé à 14 h 30, place Vaillant à Pontlieue. Le Front de Gauche soutient cette initiative, 10 000 tracts sont en cours de distribution pour appeler les citoyennes et les citoyens à y participer massivement.

Nous pouvons obtenir le retrait du projet Sarkozy-Woerth,

si nous amplifions le mouvement.

Tous ensemble pour gagner !

Retraites : Le point de vue de Jacques Généreux

Dimanche 12 septembre 2010

http://www.dailymotion.com/swf/video/xermby_comment-financer-les-retraites_news?additionalInfos=0

Avant la publication de son livre sur « La Grande Régression », Jacques Généreux nous explique qu’il n’y a pas de déficit des comptes sociaux, mais tout simplement un manque de recettes. Eclairant.

Retraites : La Télé publique Sarkozy est cousue de fil blanc

Jeudi 9 septembre 2010

Lamentable émission ce jeudi soir sur France 2. Arlette Chabeau, journaliste (?) de droite a concocté une émission très traditionnelle, comme d’habitude. Cela commence par 30 minutes de Fillon, 1er ministre sortant, qui explique que sa loi sur les retraites est la seule possible. Puis Ségolène Royale, représentante du Parti Socialiste, nous dit qu’elle est pour les 40 1/2 annuités et pour la retraite à 60 ans, pour ceux qui veulent la prendre sans taux plein. Pour faire bonne figure, on nous ressort l’expert de droite, par ailleurs aussi journaliste, Jean Boissonnat qui depuis plus de 30 ans défend les mêmes idées, celles du capital, avec un touche de christianisme catholique. Dans le public, Benoît Hamon, leader de l’aile gauche du P.S. ne semble pas sourire, encore des couleuvres camarade !

Enfin deux leaders syndicaux, Bernard Thibault et  François Chérèque de la CFDT, de bons arguments, mais si peu de temps pour les développer et en plus à une heure tardive.

Pour mieux encore border le débat, la journaliste (?) Arlette Chabaud, fait conclure ce débat par deux journalistes de droite, l’ineffable Alain Duhamel et Sylvie « Machin » du Point ou de l’Express qui se livrent à la psychanalyse traditionnelle de fin de débat.

L’émission d’Arlette Chabeau n’est pas digne du service public. Un ou une journaliste se doit de présenter équitablement les thèses en présence. La télé publique a servi ce soir (mais ce n’est pas une nouveauté) la soupe à Sarkozy.

Retraites : Le Front de Gauche dans la manifestation

Jeudi 9 septembre 2010

http://www.dailymotion.com/swf/video/xeqbr6_tire-a-la-corde-du-parti-de-gauche_news?additionalInfos=0

Le point fixe du Front de Gauche était installé à l’entrée de la rue Nationale. Les militants du Parti Communiste et du Parti de Gauche s’étaient donnés rendez-vous de bonne heure pour tout mettre en place. Près de 10 000 tracts présentant la proposition de loi des parlementaires du Front de Gauche sur le dossier des retraites ont pu être ainsi distribués. De nombreuses signatures de soutien ont par ailleurs éte recueillis.

Les militants du PG (dont plusieurs du canton de La Suze) ont retravaillé le jeu de la corde. Voir la vidéo ci-dessus. Une action très remarquée et appréciée des manifestants.

Retraites : Une autre politique est possible !

Vendredi 25 juin 2010

 http://www.dailymotion.com/swf/video/xdsulm_demonter-les-mensonges-de-la-reform_news

Retraites. Prendre les sociaux-libéraux de vitesse

Vendredi 14 mai 2010

Entretien avec J. Généreux, Marianne, 30 avril 2010.


Retraites. Prendre les sociaux-libéraux de vitesse
entretien de J. Généreux avec Alexis Lacroix

Marianne : Quelles oeillères idéologiques marquent, d’après vous, le débat actuel sur les
retraites ?

Jacques Généreux : La majorité de nos élites soutient que le seul moyen de sauver les retraites est d’allonger la durée de cotisation. C’est hallucinant puisque, de toute évidence, étant donné nos capacités actuelles d’emploi des salariés âgés, cette solution aura pour seul effet certain une baisse dramatique du niveau des pensions. La durée effective de cotisation ne se décrète pas, sauf si le gouvernement est disposé à garantir le plein-emploi permanent. Il pourrait le faire ! Dans mon dernier livre, Le Socialisme néomoderne, j’ai proposé une  » Sécurité sociale intégrale « . Ce système garantirait à tous un salaire tout au long de leur vie active, qu’ils soient employés, en formation ou détenteurs d’un emploi public en attendant de trouver un emploi privé. Mais de cela la droite ne veut évidemment pas entendre parler. Donc, compte tenu de notre capacité d’emploi et de l’évolution démographique, le seul moyen qui garantit l’équilibre financier des retraites, sans baisse des pensions, c’est l’augmentation des ressources. Cela suppose, d’après les dernières projections du COR, une faible hausse du taux de cotisation d’environ 0,25 point par an jusqu’en 2050. Ce n’est vraiment pas un choc salarial insoutenable pour notre compétitivité, et cela ne ferait que rendre progressivement au travail les revenus qui en ont été détournés vers les profits depuis 1983.

Comment expliquer que l’on n’ait pas appliqué cette solution ?

J.G. : Sans doute par la congruence de plusieurs  » pensées uniques « . Depuis les années 90 et le gouvernement Juppé, la droite néolibérale a un projet bien précis : la chasse au temps libre rémunéré – congés, retraites, RTT -, qui est évidemment du temps perdu pour le capital. Cela exclut a priori tout allongement du temps de retraite financé par des cotisations. Au service de son projet, la droite s’efforce d’ancrer la certitude qu’  » on ne peut pas faire autrement « , à cause de la mondialisation qui nous obligerait à comprimer nos charges fiscales et sociales. Dans tous les pays européens qui ont un système social fort, les néolibéraux n’ont ainsi cessé d’installer les conditions d’une destruction du pacte social forgé à la Libération. Leur méthode ? Vider les caisses de l’Etat et de la Sécu à coups d’exonérations et de  » cadeaux  » aux riches, pour nous persuader que nous vivons au-dessus de nos moyens. Donc, ne nous y trompons pas : si cette droite donne parfois l’impression de zigzaguer, sa stratégie véritable obéit à un projet intangible.

Où en est-elle, à présent, de son plan ?

A la « phase 2 » de son projet. Après avoir ancré dans les esprits la conviction que l’Etat ne peut plus faire grand-chose, il est temps d’entamer la purge effective des systèmes sociaux, par la promotion des assurances privées et de retraites publiques plus faibles.

Et la gauche ? Quelles stratégies oppose-t-elle à cette pensée unique libérale ?

J.G. : La gauche n’a pas su mettre en oeuvre une réforme juste et durable des retraites, car elle est paralysée par le clivage interne au Parti socialiste. Depuis la fin des années 80, avec le gouvernement Rocard, une nouvelle gauche prétendument  » moderne  » est persuadée qu’en raison de la compétition imposée par la mondialisation nous sommes condamnés à travailler plus intensément et plus longtemps. Elle suit les recommandations de la  » troisième voie  » théorisée en Grande-Bretagne par Anthony Giddens – le penseur du blairisme -, à savoir que la seule façon de défendre les valeurs de gauche consisterait bizarrement à mettre en oeuvre les politiques néolibérales ! Cette gauche-là s’est donc résignée à l’idée que la seule réforme des retraites raisonnable est celle qu’a concoctée la droite.

Une gauche, donc, résignée à ne pas retrouver les fameuses marges de manœuvre recherchées depuis le rapport Charpin ?

Une gauche social-libérale tellement contaminée par la fable néolibérale des « marges de manœuvre disparues » qu’elle n’ose même plus penser la moindre hausse des ressources publiques pour financer ce bien public qu’est une bonne et longue retraite pour tous. Dominique Strauss-Kahn, au moment de la réforme Fillon, en 2003, laissait déjà entendre qu’il faudrait bien se résoudre à une réforme prescrivant de travailler plus. Par métastases successives, l’idée d’un allongement de la durée de cotisations a gagné la plupart des leaders socialistes. Or, dans cette course à la « modernité », la droite a une longueur d’avance sur la gauche social-libérale ; c’est qu’à la différence de cette dernière, elle ne croit pas à la fable qu’elle raconte : elle sait bien, elle, que c’est sa politique qui façonne la tournure de la mondialisation, et non l’inverse.  

Propos recueillis par Alexis Lacroix

Jacques Généreux est professeur à Sciences-Po et secrétaire national à l’économie du Parti de gauche. Auteur du Socialisme néomoderne (Seuil, 2009), il publiera en septembre la Grande Régression (Seuil).

Ceci est la version intégrale d’un entretien publié sous une forme légèrement abrégée dans : Marianne, no. 680 / IDÉES, vendredi 30 avril 2010, p. 86 / Débat

Retraites : On commence par désenfumer !

Jeudi 15 avril 2010

Deux interventions de Jean-Luc Mélenchon, l’une sur I-tél, l’autre sur RTL :

 

http://www.dailymotion.com/swf/video/xcy0br_un-vaccin-contre-le-cor-mediatique_news

http://www.dailymotion.com/swf/video/xcxf9z_jean-luc-melenchon-invite-de-rtl-13_news

12