Retraites : Le point de vue de Jacques Généreux

12 septembre 2010

http://www.dailymotion.com/swf/video/xermby_comment-financer-les-retraites_news?additionalInfos=0

Avant la publication de son livre sur « La Grande Régression », Jacques Généreux nous explique qu’il n’y a pas de déficit des comptes sociaux, mais tout simplement un manque de recettes. Eclairant.

Retraites : La Télé publique Sarkozy est cousue de fil blanc

9 septembre 2010

Lamentable émission ce jeudi soir sur France 2. Arlette Chabeau, journaliste (?) de droite a concocté une émission très traditionnelle, comme d’habitude. Cela commence par 30 minutes de Fillon, 1er ministre sortant, qui explique que sa loi sur les retraites est la seule possible. Puis Ségolène Royale, représentante du Parti Socialiste, nous dit qu’elle est pour les 40 1/2 annuités et pour la retraite à 60 ans, pour ceux qui veulent la prendre sans taux plein. Pour faire bonne figure, on nous ressort l’expert de droite, par ailleurs aussi journaliste, Jean Boissonnat qui depuis plus de 30 ans défend les mêmes idées, celles du capital, avec un touche de christianisme catholique. Dans le public, Benoît Hamon, leader de l’aile gauche du P.S. ne semble pas sourire, encore des couleuvres camarade !

Enfin deux leaders syndicaux, Bernard Thibault et  François Chérèque de la CFDT, de bons arguments, mais si peu de temps pour les développer et en plus à une heure tardive.

Pour mieux encore border le débat, la journaliste (?) Arlette Chabaud, fait conclure ce débat par deux journalistes de droite, l’ineffable Alain Duhamel et Sylvie « Machin » du Point ou de l’Express qui se livrent à la psychanalyse traditionnelle de fin de débat.

L’émission d’Arlette Chabeau n’est pas digne du service public. Un ou une journaliste se doit de présenter équitablement les thèses en présence. La télé publique a servi ce soir (mais ce n’est pas une nouveauté) la soupe à Sarkozy.

Retraites : Le Front de Gauche dans la manifestation

9 septembre 2010

http://www.dailymotion.com/swf/video/xeqbr6_tire-a-la-corde-du-parti-de-gauche_news?additionalInfos=0

Le point fixe du Front de Gauche était installé à l’entrée de la rue Nationale. Les militants du Parti Communiste et du Parti de Gauche s’étaient donnés rendez-vous de bonne heure pour tout mettre en place. Près de 10 000 tracts présentant la proposition de loi des parlementaires du Front de Gauche sur le dossier des retraites ont pu être ainsi distribués. De nombreuses signatures de soutien ont par ailleurs éte recueillis.

Les militants du PG (dont plusieurs du canton de La Suze) ont retravaillé le jeu de la corde. Voir la vidéo ci-dessus. Une action très remarquée et appréciée des manifestants.

Vive la retraite !

8 septembre 2010

http://www.dailymotion.com/swf/video/xeeo9h_vive-les-retraites_fun?additionalInfos=0

Ce spectacle pédagogique est issu du très bon ouvrage de Bernard Friot intitulé « L’Enjeu des Retraites » publié aux Editions La Dispute. A lire impérativement. Cela décoiffe !

Retraites : De nouvelles réponses

25 juin 2010

src= »http://www.dailymotion.com/swf/video/xdrm57_la-retraite-c-est-revolutionnaire_news

Retraites : Une autre politique est possible !

25 juin 2010

 http://www.dailymotion.com/swf/video/xdsulm_demonter-les-mensonges-de-la-reform_news

Un nouveau chemin pour notre agriculture

2 juin 2010

http://www.dailymotion.com/swf/video/xdc32c_comment-alimenter-l-humanite-y-foru_news

Régie publique de l’eau : La preuve par l’exemple

2 juin 2010

http://www.dailymotion.com/swf/video/xd9wno_5-min-avecy-demain-un-vrai-service_news

Le dépeçage d’EDF continue !

16 mai 2010

Le gouvernement présentera très prochainement, un projet de loi sur la Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité (NOME). Ce projet de loi vise à répondre favorablement aux injonctions de la Commission Européenne pour établir en France un marché de l’électricité plus concurrentiel qu’il ne l’est actuellement.

Pour satisfaire l’Union Européenne, le gouvernement veut contraindre légalement l’opérateur historique à rétrocéder à des entreprises concurrentes une partie très importante de sa production à prix coûtant. Ainsi « Electricité De France est tenu de conclure des contrats de vente d’électricité, à des conditions représentatives des conditions économiques de production de l’électricité par ses centrales nucléaires situées sur le territoire national avec les fournisseurs d’électricité qui en font la demande. » Le volume global maximum pourra être 120 térawattheures soit environ le quart de la production totale d’EDF.

Les prévisions faites par les services de l’état dans les études sur les coûts de référence montrent que la production de base dont le MWh est le moins cher est celle du nucléaire, dont la valeur varie de 30 à 55 € le MWh, suivant que l’on prend comme référence les centrales existantes ou le nouvel EPR. Cette proposition si elle était votée, donnerait aux bénéficiaires des contrats une manne financière considérable. Le MWh étant vendu au consommateur d’électricité en France de l’ordre de 78 €, c’est un cadeau de plus de 2 milliard d’€ par an que l’Etat s’apprête à faire aux compagnies privées concurrentes alors qu’elles n’auront fait aucun investissement. C’est également un marché concurrentiel purement artificiel qui attirera des traders français mais également étrangers qui seront séduits par des bénéfices qu’ils n’auront nullement l’intention d’investir dans des unités de production, et qui feront leur profit en revendant l’électricité achetée à bas coût en France pour la revendre principalement à l’étranger avec un bénéfice maximum. C’est surtout, pour EDF, une diminution de sa capacité financière à un moment où il doit faire de nombreux investissements pour assurer la transition énergétique imposée par la raréfaction des ressources pétrolières et gazières, l’augmentation de la consommation d’électrique, ainsi qu’à terme le renouvellement de ses centrales.

Ce projet, s’il était adopté dans sa forme actuelle, est très dangereux, car il remet en cause la capacité à satisfaire dans l’avenir les besoins énergétiques de notre pays et les conséquences sur les prix ne se feront pas attendre. Car comme l’a dit Marcel Boiteux ancien directeur d’EDF, il ne s’agit donc plus, comme on pouvait le croire initialement, d’ouvrir la concurrence pour faire baisser les prix, mais d’élever les prix pour permettre la concurrence.

Article de Gérard Pierre, professeur émérite de physique à l’Université de Bourgogne,

président de la section Bourgogne de « Sauvons le Climat), publié sur le site de l’UFAL.

LECLERC, C’EST PARTOUT PAS NET

15 mai 2010

http://www.dailymotion.com/swf/video/xdb4g5_licenciement-abusif-chez-leclerc-a_news

1...34567...16